Tous les pays
Aéroports : Bruxelles souhaite un service minimum — News and photos on Allbiz France
Tous les sections
All.BizFranceLes nouvellesTransportAéroports : Bruxelles souhaite un service minimum

Aéroports : Bruxelles souhaite un service minimum

22 Dec 2010 11:48 | Transport

La Commission européenne réclame des explications aux responsables des aéroports européens, incapables de gérer la situation après les intempéries.


Des perturbations «inacceptables» selon Bruxelles. Le transport aérien européen est accusé d'impréparation et de manque de transparence vis-à-vis des passagers retenus dans les aéroports, après les intempéries survenues depuis le week end dernier. La Commission européenne a fait part de sa colère par la voix de son commissaire aux Transports, Siim Kallas, qui a évoqué la possible mise en place d'un «service minimum» dans les aéroports de l'Union européenne.

Avions cloués au sol par la neige ou le verglas, voyageurs condamnés à passer la nuit à l'aéroport, manque d'informations : ces scènes se sont multipliées depuis dimanche dans plusieurs aéroports européens. Parmi les plus touchés : l'aéroport d'Heathrow à Londres et celui de Francfort, mais aussi celui de Bruxelles ou encore de Roissy-Charles-De-Gaulle à Paris. Des perturbations qui surviennent en pleine période de grands départs pour les vacances de Noël.

«Je suis extrêmement préoccupé par le niveau des perturbations que la neige a causé pour voyager en Europe. C'est inacceptable», a affirmé mardi le commissaire aux Transports, Siim Kallas, qui prévoit de demander des explications aux représentants des aéroports. Une réunion devrait se tenir en janvier, a-t-il précisé, avant de brandir la menace de mesures législatives «sur les exigences de service minimum pour les aéroports». Des déclarations qu'Aéroport de Paris (ADP) n'a pas souhaité commenter. de nouvelles annulations de vols sont prévues à Roissy et Orly. : la direction générale de l'aviation civile a demandé aux compagnies aériennes d'annuler 15 de leurs vols mercredi soir et 25% jedu à cause des nouvelles chutes de neige attendues.

«Défaut d'information»


Le gouvernement français a aussi haussé le ton contre les compagnies aériennes. La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, leur a notamment reproché «un défaut d'information». «En théorie, les compagnies aériennes sont responsables de l'information des passagers. Là, il y en a qui ont été débordées, notamment du fait de la fermeture d'autres aéroports européens», a déclaré la ministre sur France Info, reconnaissant toutefois qu'il était impossible aux compagnies aériennes d'échapper à des retards de vols.

Le directeur exécutif d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon, n'a toutefois pas attendu les reproches du gouvernement pour faire son mea culpa. Mardi matin sur Europe 1, il a présenté ses «excuses à tous les passagers parce qu'on ne peut pas trouver assez de chambres à Roissy». Il a également reconnu une «faiblesse» dans la communication aux passagers : «Pris par le rythme des opérations et des décisions à prendre, nous ne faisons pas assez d'efforts pour donner aux passagers des informations sur le fait qu'on ne sait pas encore quand on repartira, mais qu'on y travaille», a-t-il assuré.

En Grande-Bretagne, des militaires pourraient aider à améliorer la situation dans les aéroports britanniques. A Heathrow, un des premiers aéroports européens, seul un tiers des vols étaient assurés mardi, tandis que d'importants retards y étaient annoncés. Les voyageurs avaient reçu pour consigne de ne pas se déplacer à moins d'avoir reçu confirmation de leur vol auprès de leur compagnie.

Les nouvelles de la rubrique: Transport

Comparez0
ClearLes éléments sélectionnés: 0