Tous les pays
Bordeaux : l'origine de l'E. coli identifiée — News and photos on Allbiz France
Tous les sections
All.BizFranceLes nouvellesScience et technologiesBordeaux : l'origine de l'E. coli identifiée

Bordeaux : l'origine de l'E. coli identifiée

25 Jun 2011 07:56 | Science et technologies

Sept des dix personnes touchées par l'intoxication à la bactérie E. coli ont participé, le 8 juin, à une kermesse à Bègles, en Gironde, dans un centre de loisirs, où six d'entre elles auraient consommé des graines germées, ont indiqué, vendredi les autorités sanitaires. Dans un nouveau point de situation vendredi, la préfecture de Gironde fait état de "dix cas signalés de diarrhée sanglante".

Sur ces dix cas, huit sont des cas groupés de personnes résidant à Bègles et dans le quartier voisin de Nansouty, situé sur la commune de Bordeaux, indique la préfecture dans un communiqué. "Les suites des investigations épidémiologiques menées par la cellule de l'Institut de veille sanitaire en région (Cire Aquitaine), en lien avec l'agence régionale de santé d'Aquitaine, ont permis de déterminer que sept d'entre elles ont fréquenté le centre de loisirs de la petite enfance (CLPE) de Bègles le 8 juin, dans le cadre d'une kermesse de fin d'année", précise le texte.Tous les sachets de graines isolés

Au moins six d'entre elles auraient consommé des graines germées, saupoudrées sur des soupes, selon la même source. "Les premiers examens bactériologiques ont, par ailleurs, permis de déterminer la présence pour deux patients d'une infection par E. coli producteur de shigatoxine de souche O104, souche retrouvée dans le cadre de l'épidémie survenue en Allemagne". Des investigations menées par l'Agence régionale de santé Aquitaine ont confirmé cette parenté.

"Les semences (de ces graines) ont été achetées à la société Jardiland à Villenave-d'Ornon, commune à côté de Bègles, par les jardins de la ville", a indiqué le député-maire de Bègles Noël Mamère en fin d'après-midi. "Nous avons isolé tous les sachets qui contiennent les semences de ces graines", a-t-il ajouté. En fin de journée, le secrétaire d'État chargé du Commerce Frédéric Lefebvre accusait les graines du britannique Thompson & Morgan, et demandait le retrait de la vente des graines de fenugrec, de moutarde et de roquette de ce fournisseur.

La source:  http://www.lepoint.fr

Les nouvelles de la rubrique: Science et technologies

Comparez0
ClearLes éléments sélectionnés: 0