Tous les pays
La régularité des trains s'est détériorée en 2010 — News and photos on Allbiz France
Tous les sections
All.BizFranceLes nouvellesTransportLa régularité des trains s'est détériorée en 2010

La régularité des trains s'est détériorée en 2010

26 Jan 2011 12:21 | Transport

Les statistiques internes de la SNCF révèlent que les retards sont plus fréquents pour tous les trains. La situation ne devrait pas s'améliorer avec la généralisation du système par cadencement.


Les chiffres viennent confirmer les impressions des usagers: la ponctualité des trains s'est bel et bien dégradée en 2010 selon les données internes publiées ce mercredi par le quotidien Les Echos. Et ce, sur tous les types de trains (TGV, TER, Transilien, Corail intercités).

En Ile-de-France, la régularité des Transiliens est ainsi repartie à la baisse à 90,7 contre 91,4 en 2009. Près d'un Transilien sur dix affichait donc un retard supérieur à 5 minutes. Sur les lignes interrégionales Corail Intercités, la chute est encore plus marquée: de 83,93% en 2009 à 80,66% en 2010. Certaines lignes connaissent une situation particuilèrement dégradée: seulement 71,3% de trains arrivent à l'heure entre Paris et Amiens et 66% entre Paris et Maubeuge.

Les TGV aussi arrivent plus souvent en retard, même si les changements de méthodes de calcul rendent les retards plus difficiles à estimer. Environ 80% d'entre eux arrivent à l'heure, contre 81,2% l'année dernière et 84% il y a cinq ans.

Enfin, le taux de régularité des TER est le plus faible depuis 2002 à 82,6%. La situation diffère toutefois selon les lignes, avec, par exemple, une amélioration de la régularité des trains en Bretagne et en Midi-Pyrénées.

Intempéries, grèves et manque d'investissements


Certains événements au cours de l'année 2010 ont certes perturbé le trafic ferroviaire, comme les intempéries en janvier et en décembre ainsi que les grèves d'avril et d'octobre. Mais en les excluant , les chiffres évoluent en effet toujours à la baisse.D'autres facteurs perturbent la circulation, comme les travaux qui s'accumulent sur le réseau ferroviaire. La ponctualité des TGV pâtit également de l'augmentation du nombre de trains en circulation en heures de pointe. Concernant les Corails Intercités, «on paie des années de sous-investissements», selon un expert cité par Les Echos. Enfin, la SNCF a constaté une multiplication des vols de câbles de cuivre.

2012, une année à risques

Des solutions se profilent à long-terme. Avec les «grèves» de protestation des usagers mécontents, la SNCF a réagi en dévoilant un plan de rénovation de douze «lignes malades». Par ailleurs, la convention de financement entre la SNCF et l'Etat cherche justement à remédier à cette situation. Enfin, en Ile-de-France, le projet de Grand Paris vise à soulager les lignes Transiliens en modernisant le RER.

Cependant, la généralisation du système par cadencement qui prévoit des intervalles réguliers et immuables entre les trains, pourrait perturber un peu plus la circulation ferroviaire. De l'aveu même de Jacques Damas, directeur général en charge de l'exploitation, les risques qu'en 2012, ce bouleversement vire au cauchemar «sont importants».


Les nouvelles de la rubrique: Transport

Comparez0
ClearLes éléments sélectionnés: 0