Tous les pays
L'Assemblée générale de l'ONU adopte une résolution condamnant la répression en Syrie — News and photos on Allbiz France
Tous les sections
All.BizFranceLes nouvellesPouvoir et loisL'Assemblée générale de l'ONU adopte une résolution condamnant la répression en Syrie

L'Assemblée générale de l'ONU adopte une résolution condamnant la répression en Syrie

17 Fev 2012 08:32 | Pouvoir et lois

La mesure est symbolique. L'Assemblée générale de l'ONU a adopté, jeudi 16 février, à une large majorité, malgré l'opposition de la Chine et de la Russie, une résolution qui condamne la répression en Syrie.

Le texte, adopté par cent trente-sept voix, douze contre et dix-sept abstentions, exige du gouvernement syrien qu'il mette fin à ses attaques contre la population civile, soutient les efforts de la Ligue arabe pour assurer une transition démocratique à Damas et recommande la nomination d'un envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie.

Outre Moscou et Pékin, Cuba, l'Iran, le Venezuela et la Corée du Nord notamment ont voté contre. Contrairement au Conseil de sécurité, il n'y a pas de droit de veto à l'Assemblée. Le dépôt de cette résolution était soutenu par plus de soixante-dix pays sur les cent quatre-vingt-treize que compte l'Assemblée, dont de nombreux pays occidentaux et arabes qui visaient à accentuer l'isolement du régime du président Bachar Al-Assad.

PORTÉE ESSENTIELLEMENT SYMBOLIQUE

Le texte, qui aura une portée essentiellement symbolique, l'Assemblée générale étant un organe consultatif, était similaire à celui auquel Moscou et Pékin ont opposé leur veto le 4 février au Conseil de sécurité.

L'Assemblée avait de son côté déjà adopté, le 19 décembre, une précédente résolution dénonçant le situation des droits de l'homme en Syrie, par une large majorité également (cent trente-trois pour, onze contre, quarante-trois abstentions, dont la Russie et la Chine), mais le texte voté jeudi a un contenu plus politique.

Jeudi, la répression se poursuivait en Syrie, près d'un an après le début de la contestation. Les troupes armées se sont déployées en force à Deraa, un des berceaux de la contestation dans le sud du pays. Dans le même temps, les forces du régime ont continué de pilonner la ville rebelle de Homs, assiégée et bombardée depuis le 4 février pour tenter d'y étouffer la contestation, ainsi que la province de Hama, un autre bastion de la révol

La source:  http://www.lemonde.fr

Les nouvelles de la rubrique: Pouvoir et lois

Comparez0
ClearLes éléments sélectionnés: 0